Votre hospitalisation : chirurgie

L’anesthésie

Plusieurs types d’anesthésie existent :

  • Anesthésie générale classique
  • Neurolept analgésie :
    – soit isolée
    – soit complétant une anesthésie loco régionale permettant une décontraction optimale du patient
  • Anesthésie loco-régionale en fonction de la pathologie à traiter, des desideratas et de l’état clinique du patient.

L’organisation de la salle de réveil

Tout patient ayant eu une anesthésie (quelqu’en soit le type) doit être surveillé en salle de réveil. La durée de surveillance varie de 30 minutes à deux heures en fonction du type d’intervention.

La réanimationIMG_4649 [1600x1200]_moyen

Une hospitalisation en réanimation s’impose dès lors :

  • qu’il y a une défaillance d’un ou plusieurs organes vitaux (cour, poumons, etc.) mettant en jeu le pronostic vital.
  • qu’un patient a subi une intervention chirurgicale lourde.

Le traitement post opératoire de la douleur évaluée grâce à l’EVA (échelle visuelle analogique).
Plusieurs solutions existent :

  • Prise en charge de la douleur par la pharmacopée
  • Antalgiques – Morphinomimétiques – Anti-inflammatoires
  • Cathéter de péridurale mis en place en pré-opératoire et permettant l’analgésie cutanée par seringue électrique
  • Cathéter crural et inter scalénique mis au moment de l’intervention et permettant l’analgésie par seringue électrique dans le territoire concerné
  • Gestion de la douleur contrôlée par le patient
  • PCA (pompe déclenchée par le malade et permettant de délivrer des doses de morphine en fonction de la douleur ressentie).

L’infirmier vous informe :

  • du programme de la journée : visite du chirurgien, du médecin anesthésiste et, si nécessaire, des professionnels qui participent à votre prise en charge,
  • de la plage horaire de passage au bloc. Cette plage horaire est donnée à titre indicatif, elle peut varier, notamment en fonction des urgences.

En cas de décalage de cette plage horaire vous êtes informé(e) par le personnel soignant ainsi que les jours suivants notamment pour le déroulement des soins et l’organisation des journées.

Avant l’intervention et selon le protocole de préparation de l’opéré, un membre de l’équipe soignante :

  • effectue votre préparation pour l’intervention : préparation du champ opératoire, douche avec un savon antiseptique,
  • vous demande d’enlever si nécessaire : prothèse dentaire et/ou auditive, lentilles de contact… et d’attacher vos cheveux si nécessaire.

Le jour de l’intervention : vous êtes conduit(e) au bloc opératoire par le brancardier où vous êtes accueilli(e) par l’anesthésiste et l’infirmier qui mettent en place les appareils nécessaires à l’anesthésie et à la surveillance.

Ces appareils sont adaptés et vérifiés avant chaque utilisation. Tout ce qui est en contact avec le patient est désinfecté, stérilisé ou répond à l’utilisation de matériels à usage unique.

A l’issue de l’intervention, vous êtes transféré(e) en salle de réveil / réanimation ; surveillance continue assurée par un personnel infirmier qualifié sous la responsabilité d’un anesthésiste réanimateur.

Le temps passé en salle de surveillance post-interventionnelle est variable selon l’intervention et votre état de santé. C’est le médecin anesthésiste qui décide de votre retour en chambre qui est effectué par un brancardier.

Des contrôles biologiques et radiologiques peuvent être prescrits par le médecin responsable avant l’intervention et/ou lors le suivi post-opératoire.

Si votre intervention nécessite un passage en réanimation, il vous est délivré un livret «d’accueil des familles en réanimation», explicitant les horaires des visites pour vos proches, ainsi que l’organisation du service.